Suite à la publication de mon article “quel mode de cuisson choisir?“, je me suis dit qu’il serait intéressant d’élaborer plus longuement le sujet de la cuisson à la vapeur douce. En tant que naturopathe, je considère que consommer des aliments de qualité est le vecteur principal pour être en bonne santé. Dans cet article (non commandité), je souhaite vous partager mon expérience après avoir utilisé le Vitaliseur de Marion, qui permets d’obtenir une cuisson à la vapeur douce.

Qu’est-ce que la vapeur dite « douce » ?

Un procédé qui utilise de la vapeur dite « douce » ne cuit jamais un aliment à plus de 100 °C.

Les avantages

La cuisson à la vapeur douce permet de cuire les aliments pour :

  • Faciliter leur digestion,
  • Conserver leur aspect,
  • Conserver leur saveur,
  • Conserver une grande partie de leurs nutriments.

Qu’est-ce que le vitaliseur de Marion ?

vitaliseur marion
Imaginé dans les années 1980 par la bionutritionniste Marion Kaplan, le vitaliseur est le premier appareil à avoir été conçu pour limiter la température de cuisson sous 100 °C. Cet appareil :

  • Maintiens la température de la vapeur constante en la régulant,
  • Élimine les mauvaises graisses, toxines et pesticides qui retombent dans l’eau de cuisson,
  • Cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs (même les plus fragiles comme la vitamine C).

Autre spécificité, les mesures de cet appareil sont calculées sur le nombre d’or (diamètre des trous, leur nombre, leur répartition, les proportions de la marmite, du tamis et du couvercle) ce qui élève le niveau vibratoire (valeur énergétique subtile) des aliments.

J’ai testé pour vous !

Il y a quelques semaines, j’ai découvert au pied du sapin le Vitaliseur de Marion. Pour ma première expérience, j’ai voulu mettre à l’épreuve l’appareil en cuisant un légume assez compliqué à cuire : l’aubergine. Avez-vous dejà réussi à avoir une aubergine qui ne soit pas molle et gluante ou complètement sèche ? Peut-être ne suis-je pas un As de la cuisson, mais je n’avais jamais réussi.

Pour cette première expérience, l’essai a été concluant. En quelques minutes seulement, j’avais des mini pizzas d’aubergines à la fois fermes, omptueuses et qui goûtent l’aubergine (et non l’huile et les aromates). Pour la poitrine de poulet, le résultat a vraiment été surprenant. La viande était extrêmement tendre et pleine de gout. Un régal pour les papilles ! De plus, je n’ai pas perdu un seul gramme de matière à la cuisson. Moi qui étais toujours déçu d’acheter 350 grammes de poulets qui deviennent 200 après cuisson, me voilà heureux !

Depuis, j’ai testé divers légumes, aucun n’a été raté. Le goût des aliments me paraît décuplé, il garde leur fermeté et leur tendresse.

Profitez de 25 % de rabais !

Profitez de 25 % de rabais sur tout le site du vitaliseur. Il vous suffit de m’envoyer un courriel à l’adresse info@loicternisien.com.